ROLAND SMITH

ROLAND SMITH

En juillet 1963, Roland Smith invente une nouvelle expression, au Cinéma Empire à Montréal, pour les rétrospectives et les films anciens montrés pour quelques séances seulement, une appellation empruntée à la musique… un cinéma de répertoire. Il aurait dû enregistrer son "nom original" car plusieurs autres salles canadiennes et américaines l'ont depuis adopté. Le nom Repertory Cinema devint monnaie courante partout aux États-Unis, alors qu'auparavant il n'apparaissait nulle part.

Au Cinéma OUTREMONT, la salle qui fut la plus populaire à Montréal pendant une dizaine d'années, plein d'initiatives ont été mises de l'avant pour le plus grand plaisir des cinéphiles.

Toutes les salles qu'il a dirigées ont toujours mis en vente une carte d'abonnement. À l'ouverture de l'Outremont en 1971, le prix d'entrée était de 99c. Plus tard, voulant garder ce prix magique, même si le prix à l'unité des films était rendu à 1,50$, la Ciné-carte de 25 films coûtait 25$.

Cette technique de mise en marché fit boule de neige: plusieurs détenteurs se rendaient au cinéma sans trop savoir à l'avance quel film ils allaient voir, peu importe, il faut faire des découvertes. Roland Smith rencontre encore aujourd'hui des passants dans la rue qui l'accostent, lui confiant qu'ils ont passé toute leur jeunesse à voir des films à l'Outremont. Une soirée de fin de semaine, c'était des séances à 18h, 20h, 22h et minuit, de 800 à 1000 spectateurs à chacune des séances. En semaine, à 19h et 21h, c'était de 500 à 800 personnes. Un Robert Bresson comme Une Femme douce attirait 500 cinéphiles, tandis que le même film à la Cinémathèque Québécoise en attirerait moins de 100. C'était bien sûr avant l'avènement de la vidéo. Les films les plus populaires de l'époque furent ceux de Sergio Leone, de Roman Polanski, des films comme Harold et Maude, Jonathan Livingston le goéland, Duel par un nouveau venu, Steven Spielberg, et une quinzaine de programmes annuels de films publicitaires, un des événements mémorables de cette salle.

Il a participé à 39 Festivals de Cannes depuis 1968, une dizaine de fois à celui de Berlin, une vingtaine de fois à celui de Toronto, une vingtaine de fois à Los Angeles et une trentaine de fois dans d'autres festivals de cinéma dans le monde.   Depuis huit ans, il est l’organisateur du Festival du Cinéma Latino-Américain de Montréal.